Chapître I: Le planter de gazon

 

Résumé des épisodes précédents:

Création du massif chocolat il y a 2 ans que vous pouvez retrouver ICI... Finalement le résultat ne me plait toujours pas. Lorsque je prends mon café sur la terrasse, ou simplement lorsque je regarde par la fenêtre, je suis gênée par cette petite avancée. Je trouve le massif trop proche.

DSCN1671

Le pire c'est que je l'aime bien vu sur d'autres angles:

DSCN1770

 

DSCN1690

 

Etape 1: trouver une idée.

J'ai regardé des tas et des tas de plans de jardin, surfé sur Pinterest... Je savais juste que je voulais de l'harmonie, de la géométrie et retrouver "de l'air". Je me suis même interessée au nombre d'or et me suis demandé comment je pouvais caser ça.

Et un matin, le déclic: j'allais faire un grand arc de cercle!

Le terrain a une surface de 1400m2 et la maison est placée bien au milieu. Il y a peu d'espace finalement à l'arrière. Le jardin est beaucoup plus large que profond. Difficile de donner une impression de profondeur (surtout avec ce massif qui "m'étouffe"). Les haies de séparation ont bien poussé et font un véritable mur vert que je voulais gommer un peu afin de flouter les limites du terrain.

 

Etape 2: Passer à l'action

DSCN1773DSCN1774DSCN1775

Mon montage est pourri, désolée, je n'y arrive plus avec les mises à jour de l'ordi, et je ne peux plus mettre de photo verticale non plus.

Sur la photo de gauche (vous pouvez cliquer sur chaque photo), on voit le massif Ispahan qui borde le potager. J'ai décidé d'agrandir ce massif, son tracé suit un arc de cercle parallèle au tuyau.

Le gros massif pourpre sur la photo du milieu se retrouve diminué d'une bonne partie et se retrouve derrière le tuyau. J'ai dispatché les plantes au mieux. J'ai été embêtée de déménager les plantes ces temps-ci mais je voulais ressemer de la pelouse et profiter de la terre encore chaude.

Sur la photo de droite, je m'arrange pour faire passer plus ou moins le massif de la balançoire sur mon arc de cercle et le bord de la terrasse. Je continuerai probablement l'an prochain le long de la terrasse mais là j'en ai assez.

DSCN1802

Chapitre II: on arrache le gazon

Du côté du massif Ispahan ça bouge!

DSCN1790

Le rosier Ispahan est un rosier géant, qui hélas n'est pas remontant. Aspirine rose n'est pas bien grand, Line Renaud fait la tête et Jacqueline Dupré a du mal à se démarquer. J'ai déplacé Mme Alfred de Rougement, Evelyn qui végétait dans un autre massif  et Mr de Morand.. Il y a Sea Foam mais je ne crois pas qu'il s'en remettra... Je les surveille de près, il ont même eu une dose de Rescue dans l'eau d'arrosage lol

Chapitre III, on arrose et on profite!

Vues d'ensemble:

Massif Ispahan

DSCN1817

Massif pourpre

DSCN1820

Les 2 massifs

DSCN1819

De plus près:

Le petit arbre au milieu est mon arbre de Judée

Le massif Ispahan d'un côté et de l'autre

DSCN1800

 

DSCN1803

 

Le massif pourpre

Dans ce massif il y a les rosiers Geoff Hamilton, Bouquet parfait, Charles de Mills, Félicia, Mme Pierre Ogier, Purple Eden

Quelques arbustes comme l'hydrangéa Polar Bear, un abélia, un laurier-tin, 2 petits buis

Des vivaces: heuchères, eupatoire pourpre, alcathéa (qui fait plus de 2mètres en ce moment), ancolies,

achillées, sedums, aster lady in black, penstemon, géraniums vivaces

DSCN1904

 

DSCN1903

 

DSCN1902

 

DSCN1886

D'un peu plus loin

DSCN1831

Calypso a l'air d'apprécier son nouveau jardin. La p'tite mèmère a eu un été très difficile, elle revient de loin.

 

DSCN1890

 

Je referai une jolie bordure l'an prochain. C'est Chéri qui va être content de ne plus faire trop de détours pour tondre!

Il n'y a plus qu'à attendre que l'herbe repousse... si les oiseaux veulent bien laisser quelques graines!

 

A bientôt