limace

 

Moche et gluante, elle bouffe toutes vos plantes!

C'est:

La LIMACE!!!

 

téléchargement

 

 

 Les hostas, les delphiniums, tous les petits semis, rien ne lui échappe!

digitales

WP_20160605_024

 

Dahlias, semis de persicaria orentalis et delphiniums

WP_20160605_001WP_20160605_004WP_20160605_006

 

L'article d'Isabelle en parlait hier et sur son blog et  Facebook, chacun racontait ses petites méthodes.

Il y a la manière douce:

images (1)

 

Aller les ramasser et les balancer ailleurs. Faire du lancer de limace, dans la prairie, chez le voisin, dans le compost, aux poules....Cendres, coquilles d'oeuf, paillis de lin, cuivre etc.... pour les empêcher d'approcher

On peut aussi ouvrir une taverne pour les noyer dans la bière. Ca leur apprendra à aimer la picole

wrvywazgcz4ok40kkwg

Ou la méthode plus hard, certains adorent les zigouiller aux ciseaux, au sécateur à la nuit tombée

images

 

Pour ma part, j'essaie une autre technique: le détournement: (mais non pas la magie!!!)

images (2)

Photo d'avril

2016

Bon, en même temps pour une limace sur terre, y'en a 4 dans le sol. Si j'étais une limace je passerais par dessous.

 

J'essaie d'être logique avec moi-même, et si je me refuse à utiliser du Round Up et autres saloperies, que je signe des pétitions (contre Monsanto par ex lol) etc... c'est parce que je respecte la terre et ce qui vit dedans. Pourquoi est ce que j'aimerais les vers de terre et pas les limaces? Elles sont utiles et ont leur intérêt. aussi Et oui! Imaginons que ce soient les éboueurs qui se mettent en grève, on va rigoler. Au jardin ce serait pareil.

La limace, elle ne mange pas les jeunes plants pour enquiquiner les jardiniers, elle mange car elle raffole des trucs malades, morts, stressés, et/ou tout tendres. Si elle n'a rien à manger parce que tout est nickel au jardin, que rien ne traîne, et que le seul truc bon ce soit de jeunes plants tout tendres, pourquoi se gêner? 

Comme vous le voyez, je ne suis pas épargnée. S'il y a trop de limaces, c'est peut-être lié à un déséquilibre.

Donc:

-Mon jardin est une poubelle, comme ça je laisse l'éboueuse faire son boulot et je détourne son attention.

-Je refuse de me fatiguer à mettre en pots. Les pots c'est du boulot et non merci, je suis trop paresseuse, pas trop de pots ici.

Un concombre qui n'était plus bon (oublié au frigo oups!) je l'ai coupé en 4 en voici une semaine plus tard

WP_20160605_023

Melon, et en dessous une adventice et un  trognon de pommes...

WP_20160605_020

On finit même par les trouver toutes mignonnes, non?

Epluchure de melon (photo précedente)

WP_20160606_010

BRF, reste de légumes, épluchure de pomme

WP_20160606_011

 

J'ai fini par bien connaître le jardin et je connais leurs coins préférés (elles raffolent des orties, des semis spontanés de persicaires que je laisse encore quelques temps). Quand je vois qu'elles recommencent à attaquer, hop, je balance mes épluchures d'artichaud par-ci , hop, un petit bout de melon par-là!

Au jardin c'est "marche ou crève". Je ne vais pas me pourrir la vie à lutter contre la nature, je préfère marcher avec elle, pour moi c'est ça le jardin.. Tant que ça marche comme ça, c'est très bien. Si ça ne marche pas, je me passerai des plantes trop fragiles.. Ce ne sont que des fleurs, ce n'est pas ma source de nourriture.

J'essaie que mon jardin trouve un équilibre. Je laisse des vieux morceaux de bûche ou de tronc dans la jardin (refuge des limaces et de leurs prédateurs comme les carabes par exemple)...

Parfois quand on a de la chance....tout s'équilibre

WP_20150624_004

Et au final, ça pousse quand même. 

Photos de ce matin:

WP_20160606_003

WP_20160606_004

le plant d'avril

WP_20160606_006

 

WP_20160605_022

Les trous se sont arrêtés depuis que j'ai remis mes pluches

WP_20160605_021

WP_20160606_001

 

WP_20160605_025 

 

Pour en savoir plus, un lien que je remets à nouveau:

Permaforêt, cultiver avec les limaces et les escargots

S'il vous reste du temps, je vous conseille cette vidéo:

 

Hervé COVES - Gestion holistique des limaces