En attendant les prochaines photos de floraisons, je vous propose un billet spécial "mauvaises herbes". C'est comme ça qu'on les appelle, moi je les appelle belles sauvageonnes et j'en laisse une partie. (pas tout non plus).

Pour me faire pardonner la longeur de l'article, je finirai par les plus belles!

En regardant le jardin dans son ensemble, on pourrait croire que tout est bien désherbé nickel chrome...C'est en fait de moins en moins le cas, je commence à laisser par-ci par-là quelques adventices dans les massifs, au potager, dans la "pelouse" etc....

Je suis ravie d'avoir de plus en plus de variétés différentes au jardin.

Certaines sont issues de semis spontanés de fleurs amenées au jardin comme celle-ci et d'autres sont arrivées naturellement.

WP_20150516_020

Elles sont plus ou moins aussi Bio-indicatrices de mon sol..

J'en déduis que mon sol est par endroits asphyxié, compacté, limite destructuré, ce qui ne métonne pas vraiment quand je me rappelle de ça:

maison 016maison 023 - Copie

 

A d'autres endroits, il est très riche et aéré., et encore à d'autres limite marécageux (prêle, menthe, boutons d'or... ne manquent que les joncs lol)

Petite visite guidée spécial "mauvaises herbes"

ici du thym qui s'est ressemé dans les pavés et que j'ai laissé. 

vous remarquerez qu'il n'y a aucun butineur :-(

2015

La célèbre paquerette (Bellis perennis)

je connais bien son petit nom latin car on la retrouve souvent en cosmétique pour ses vertus raffermissantes, spécialement du buste. J'ai d'ailleurs commencé à planter des fleurs pour les utiliser en cosmétique (macération d'un mois dans de l'huile d'olive et voilà une huile raffermissante!)

2015

 

Géranium sauvage

 

2015

2015

 

Renoncule rampante

La misère, j'ai ai un peu trop, je vais essayer de limiter un peu (compactage, sol asphyxié travaillé par temps humide)

003

Au potager aujourd'hui même il y a quelque chose à faire

WP_20150516_005

 

On y voit quelque coquelicots.

D'ailleurs il y en a qui poussent ici:

WP_20150516_008

 

D'ailleurs ce coin dans la haie fleurie et près du potager est mon "coin bordel"(oups!) dédié aux oiseaux et butineurs

Je laisse pousser comme ça veut. Par contre, les chardons, j'ai vraiment du mal à laisser, même si j'ai vu des petits chardonnerets élégants. . On a appelé ces oiseaux comme cela d'ailleurs car ils sont les seuls à pouvoir manger dans les fleurs de chardon.

Mais le chardon c'est au dessus de mes forces.

WP_20150516_003

 

Dans ce petit coin on y trouve aussi:

de la camomille (matricaire)

que j'utilise en hydrolat (peau sensible, éclaircit les cheveux) et le produit miracle en infusion pour les enfants.

(maux de ventre)

019

Beaucoup de nigelles.

A partir d'une fleur amenée par les oiseaux il y a 2-3 ans,, j'en ai maintenant partout., je dois limiter

On fabrique une  huile à partir de ses graines (anti-histaminique, peaux à imprefections)

2013

2014

 

Avant j'avais de la bourrache; mais pas cette année hélas

 

2013

 

Dans la haie fleurie, j'ai bien sûr de la Véronique de Perse (petite fleur bleue), mais aussi:

2015

Une grande dame, j'ai nommé la mauve:

Une vraie merveille que cette fleur que j'utilise en cosmétique (extrait hydro-glycériné) et en infusion (maux de gorge, petite toux). Riche en mucilage, une vraie petite merveille! Je la laisse se ressemer, mais je vais essayer de maitriser sa taille car elle a un peu envahi mes rosiers l'an passé. Je penserai à la pincer.

2013

 

2014

 

On y trouve de l'euphorbe.

joli mais toxique, tant qu'elle ne m'envahit pas je laisse:

WP_20150516_010

 

Et le graal du jardinier. La récompense suprême 

on dirait bien du mouron blanc.

Je ne suis pas sûre car ses fleurs ne s'ouvrent pas et je trouve cela étrange. 

C'est la 1ère année que je trouve cette fleurette partout (potager, massifs...)

2015

 

Au potager je trouve aussi du colza ( ou de la moutarde?)

tiens, bonne idée, je vais le garder pour nourrir les limaces qui adorent les crucifères.

WP_20150516_004

 

J'ai coupé toutes les prêles cette semaine pour faire mon purin, il y en a au potager et dans ma haie de petits buis.

Vous connaissez tous bien sûr les vertus du purin de prêle.

Pas vraiment moyen de s'en débarasser alors bon. Elle a des vertus reminéralisantes, bon à savoir.

WP_20150516_012

 

Aaahh... l'epilobe hirsute.

Une jolie fleurs à feuilles roses, pas contre celle-ci est très envahissante, je limite +++

Si quelqu'un a des problèmes de prostate? lol

Elle aime l'humidité de mon potager 

WP_20150516_006

 

Ca je ne sais pas trop, on dirait du trèsfle douteux....

Un peu envahissant aussi, je limite.

 

TrWP_20150516_007

 

 

le trèfle blanc qui plait beaucoup aux butineurs l'été

2014

 

 

Une belle inconnue découverte il y a peu dans un massif

de la cardamine des prés, merci Nathalie!

 

 

004

 

Les coucous

qui se ressèment abondamment dans la pelouse au printemps

27 avril 2013 015

2015

 

Lierre terrestre

2015

 

WP_20150516_019

 

Lamier pourpre,

que l'on peut cuire et manger si l'on veut

2015

 

Fumeterre

Je ne l'utilise pas mais elle peut aussi avoir un interêt en phytothérapie

 

WP_20150516_001

 

Pensée sauvage 

Utilisable en phytothérapie (acné)

WP_20150516_002

 

Campagnon blanc (silène latifolia),

de la famille de l'oeillet

WP_20150516_013

 

De la cigue

(et non pas de la carotte hélas)

un lien pour les différencier.

J'ai donc su que j'avais aussi de l'achillée dans la pelouse

WP_20150516_016

2015

 

Les pissenlits.

je laisse mais je limite. à partir de mai j'en enlève une partie et je cuille les fleurs quand elles sont en train de grainer

2015

 

La menthe sauvage

qui sent bon quand on tond la pelouse par endroits.

Il est l'heure de refaire du sirop. Cette recette est excellente, ma fille n'aime que le sirop fait maison (la reloue! lol)

2015

 

les perce-neige,

qui hélas disparaissent à cause de la pelouse peut-être. Je les déplace peu à peu dans les massifs. Le devant n'était qu'un pareterre de perce-neige il y a 10 ans

fleurs fevrier 2013 001

 

Des jonquilles

que j'ai trouvées dans le tas de terre de la photo avec la voiture (du tuf).

Comme il est probable qu'elles soient sauvages, je n'achète plus d'autres jonquilles depuis que j'ai lu cet article, pour ne pas qu'elles s'hybrident puisque la jonquille sauvage disparait.

mars 2013 003

 

Primevères communes

suite mars 2012 010

 

Et petites violettes

027

 

 

Je n'ai pas pris de photo du pourpier (comestible, riche en Vit C), orties, plantain que je limite . L'ornithogale (dame de 11 heures) a été vue dans un billet précédent.

Je ne garde pas liseron, rumex, chiendent, pâturin dans les massifs, églantiers tant que je ne leur ai pas trouvé de place. Les ronces, pourtant utiles, sont arrachées (elles poussent dans ma haie).

J'ai de la consoude dans le talus en face de chez moi (et plein d'orties aussi) je vais la cueillir mais elle n'est pas arrivée jusque chez moi. Etant donné son caractère envahissant, je ne suis pas pressée.

J'ai laissé un tout petit peu de sureau dans ma haie, j'ai vu que c'était le garde-manger des limaces alors surtout je laisse si elles se plaisent là, je ne vais pas aller les affamer pour qu'elles aillent ailleurs.

J'espère que cet article n'était pas trop pénible à lire et que peut-être vous garderez quelques sauvageonnes.

Alors bon désherbage! Ou pas....